La culture sound system a trouvé son « Dub Camp » festival!

C’est une première qui fait déjà grand bruit sur la scène reggae/dub européenne! Avec près de quarante formations et quatorze sonos complètes, le Dub Camp s’impose d’emblée comme le pendant français de l’UNOD Weekander britannique. Plus que le line-up hallucinant, c’est la culture sound system dans son ensemble qui est célébrée pendant trois jours de musique non stop. Plus de 12 000 skankers sont donc attendus les 4, 5 et 6 juillet au Pellerin, tout près de Nantes (44). 

Présent récemment pour la dernière Dub Station parisienne, Aba Shanti I jouera au Dub Camp dimanche 6 juillet à la Sound Meeting Arena. Photo : Tom Tsoham.

Présent récemment pour la dernière Dub Station parisienne, Aba Shanti I jouera au Dub Camp dimanche 6 juillet à la Sound Meeting Arena. Photo : Tom Tsoham.

En prenant connaissance du line-up il y a quelques semaines, on a d’abord cru à une blague. Cette avalanche de noms répartis sur trois soirées, elles-mêmes divisées en trois arènes différentes, c’était trop gros! Surtout pour un festival qui venait de se monter. A dix jours de l’événement, tous les artistes sont confirmés et c’est bien toute l’Europe des sound systems qui a rendez-vous dans le cadre enchanteur du Pellerin, entre le canal de la Martinière et la Loire, à quelques encablures de Nantes.

L’affiche proposée est majestueuse et il serait sans doute plus simple de dresser la liste des formations absentes que celle des sound systems programmés. Quasiment tous les gros sounds français ont répondu présent : OBF et leur sono ouvrent le bal vendredi 4 juillet avec leur potes de Stand High Patrol, les Basques d‘Equal Brothers et la référence stepper from Leeds : Iration Steppas pour une première soirée qui s’annonce déjà dantesque.
Autre crew français à jouer le vendredi, I-Skankers, les vétérans parisiens du mythique Reality Sound ainsi que le sound nantais Zion Gate, référence roots dont l’aura dépasse largement le cadre de la Loire-Atlantique grâce aux connexions et au travail de production de Ras Abubakar sur le label du même nom (Zion Gate Music).

Autre mastodonte de la scène française, les Normands de Blackboard Jungle ramènent leurs scoops de Rouen pour prendre part à une danse de titans samedi 5 juillet avec les Amstellodamois de King Shiloh et  le très radical et puissant sound from Birmingham, King Earthquake, chacun avec son propre sound system. Voilà une soirée qui ferait craindre pour nos oreilles à l’intérieur mais qui, dehors, devrait permettre aux différents crews d’utiliser la pleine puissance de leur system!
Dawa Hi-fi et Jah Garden jouent en parallèle au Dub Club Arena alors que dans le même temps, Red Lion et Nyabin Sound représentent les sounds français dans l’Outernational Arena.

Quoi de mieux qu'un sound system outdoor pour commencer l'été? Photo : Alex See.

Un sound system outdoor pour bien commencer l’été! Photo : Alex See.

Le lendemain, la Sound Meeting Arena accueille une nouvelle rencontre qui promet entre le sound montpelliérain Salomon Heritage et son super chanteur Ras Tweed, les Rennais de Legal Shot et le maître anglais Aba Shanti-I qui devrait mettre tout le monde d’accord sur sa propre sono après une prestation époustouflante lors de la dernière Dub Station parisienne au début du mois.
Dans la Dub Club Arena et toujours dimanche, Dub Livity et ses deux stacks sonorisent le producteur Kanka et le sound parisien de Roots Meditation qui partagent l’affiche avec deux poids lourds britanniques : le vétéran londonien Channel One et le terrible duo de Bristol, Dubkasm accompagné du MC Solo Banton, sans doute la voix le plus efficace en sound system à l’heure actuelle.
Enfin, Jah Militant et son roots stepper acéré de Montpellier (encore!), sera le seul représentant français de la soirée de la bien nommée Outernational Arena.

Des sounds UK bien sûr mais aussi espagnols, suédois, néerlandais…

Car évidemment, outre la scène française qui joue à domicile, l’autre armada reggae/dub représentée en force vient de Grande-Bretagne, là où tout a commencé en Europe. En plus des sounds déjà cités, n’oublions pas les Anglais Jah Youth et Word Sound and Power qui jouent dès vendredi et se chargeront de rappeler la tradition roots de ce mouvement.
Dans une veine plus « transmusicale » et décomplexée, les Ecossais de Mungo’s Hi-Fi feat. Mr Williamz devrait retourner le Dub Club Arena du samedi auquel participe le sound londonien émergent Jah Ragga et son stepper radical et la MC survatimée de Glasgow, Soom T backée par Livity Sound. Dans le même temps, le prolifique producteur Gussie P de Sip A Cup devrait donner à entendre les dernières sorties de ce label de référence aux massives de l’Outernational Area.

Au même endroit le dimanche, les Anglais de Maasai Warrior (père et fils!) et Kibir La Amlak sont prêts à donner à tous une leçon de stepper made in Bristol tandis que l’excellent Murray Man fera l’étalage des ses multiples talents (chant, production, sélection…) au sein de sa formation, Mellow Vibes. C’est donc une très large panel représentatif de la scène UK qui fera le déplacement à Nantes, entre sounds vétérans, établis et émergents. Seuls Jah Shaka, Jah Tubby’s ou Vibronics (pour les plus gros) ne sont pas du voyage…

Photo : Alex See.

Câbles et caissons, le lot des boxmen.  Photo : Alex See.

Qu’importe car le Dub Camp n’est pas qu’une réunion franco-britannique et c’est tant mieux! Les sound systems se créent et se développent dans toute l’Europe et un paquet de formations viennent de loin pour nous le rappeler. A commencer par quelques artistes espagnols qui commencent à faire parler d’eux bien au delà des Pyrénées : Don Fe est anglais mais c’est en Espagne qu’il compose et produit des riddims sur lesquels se poseront l’une des plus belles voix du reggae moderne : Prince Jamo. Ils joueront ensemble vendredi sur la même scène que Roberto Sanchez, autre artiste multicasquette et très prolifique qui produit, arrange, compose et chante… Son dernier album showcase composé avec les Rockers Disciples sur le label de Blackboard est un petit bijou de reggae moderne. Rootikaly Movement (samedi) et le Barcelonais de Leones Humildes (dimanche), adepte du mélodica, complètent cette belle scène ibérique à laquelle on peut ajouter le Portugais Jah Version accompagné de la chanteuse d’origine capverdienne Nish Wadada!

Moa Anbessa qui joue dès vendredi est le seul représentant de la scène italienne mais ce n’est pas le moindre! Fort de nombreuses productions roots et dub, le collectif jouit d’une excellent réputation et est armé de pas moins de quatre chanteurs pour diffuser son message!
Quant à Deng Deng, c’est sans doute le sound system number one en Suède et on vous déconseille de le louper samedi d’autant qu’il sera épaulé au micro par Dan I Locks et King Ital!
Un peu dans l’ombre du mastodonte King Shiloh, le Néerlandais Tim Baumgarten aka Slimmah Sound n’en propose pas moins un reggae de qualité et dynamique qui oscille entre le roots et le dub plus moderne. Il sera accompagné par Lyrical Benjie qui est capable d’enflammer n’importe quel riddim!

Voilà donc pour le menu plus qu’alléchant de cette première édition dont on se délectera avec gourmandise même si il faudra parfois (souvent en fait) faire des choix douloureux entre les trois différents plateaux proposés. Heureusement la grande amplitude horaire (17h-03h vendredi, 14h-03h samedi et dimanche) permet à chacun de s’attarder librement sur ses sons préférés comme sur ceux qui restent à découvrir. Car qui peut prétendre connaître la musique  jouée par quarante formations différentes?
Très bientôt les camions vont ainsi arriver sur place et décharger leur lot d’innombrables boxes à assembler… On y branchera les amplis, platines et autres chambres d’écho… Jusqu’à ce qu’enfin, la première déflagration de basse ne retentisse et donne le coup d’envoi de ce marathon musical dont l’ampleur est inédite en France. Une grande fête de la culture sound system qui a désormais son festival dédié!

Musical Echoes.

*Dub Camp Festival : Vendredi 4 juillet (17-03h), samedi 5 juillet (14h-03h), dimanche 6 juillet (14h-03h), canal de la Martinière, Le Pellerin (Loire-Atlantique), à 20 km de Nantes. Tarifs : Un jour : 28 € en prévente, 32 € sur place. Pass trois jours : 75 € en prévente, 82 € sur place. Camping gratuit sur place. 

C'est dans le cadre enchanteur et vert du canal de La Martinière que se déroule le festival. Une zone classée "Natura 2000" qu'il convient de respecter à tout prix.

C’est dans le cadre enchanteur et vert des bords du canal de La Martinière que se déroule le festival. Une zone classée « Natura 2000 » qu’il convient de respecter à tout prix!

→Focus sur l’association Get Up! :  Le Dub Camp festival et son affiche impressionnante dès la première édition n’est pas né d’un coup de baguette de magique. C’est le fruit d’un travail associatif de longue haleine et d’un ancrage local.Voilà déjà plus de six ans que les adhérents et bénévoles de Get up! s’activent pour faire connaître le reggae et le dub et le diffuser à la radio (de nombreuses émissions sur PRUN’), à l’écrit (magazine Uplift!) et surtout par des concerts et des sessions dub régulières: les fameuses Nantes Dub Club, petites soeurs des Nantes Dub Station dont la première édition a eu lieu dès avril 2010.
Au final, ce sont six salariés, une soixantaine d’adhérents et une centaine de bénévoles qui font vivre cette association engagée et prolifique, faisant de Nantes une place forte du reggae et du dub en France.
Pour le Dub Camp festival, ce ne sont pas moins de 400 bénévoles qui encadreront les festivaliers, un nombre élevé qui leur permettra se relayer souvent pour profiter des sound systems au maximum.

Plus d’infos sur l’assocition Get Up! ici : http://assogetup.com/

Le site officiel du Dub Camp festival ici : http://dubcampfestival.com/

Le teaser du festival ici : 


DC-A6-prog(web)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s