Un concert roots UK en lettres capitales au New Morning!

C’était un petit événement! Vendredi (6 juin), le groupe anglais Capital Letters revenait en France après plus de vingt ans d’absence. Formation mythique quoique éphémère, les sept musiciens n’ont pas tardé à conquérir l’assistance à grand renfort de hits issus des albums Headline News ou Vinyard : « Run, run, run », « President Amin », « Unemployed », « Rumours » (…) et le brûlant « Smoking my ganja »! Retour  en images et vidéos sur ce concert bouillant qui a régalé le New Morning pendant une bonne heure et demi.

La formation du soir comptait sept musiciens : deux guitaristes, deux claviers, un bassiste, un batteur et un chanteur additionnel.

La formation compte sept musiciens : deux guitaristes, deux claviers, un bassiste, un batteur et un chanteur additionnel.

Leader charismatique, le chanteur guitariste Junior "JB" Brown a une présence scénique remarquable.

Leader charismatique, le chanteur guitariste Danny Mc Kenzie, a une présence scénique remarquable. On le surnomme « Teacha » au sein du groupe!

Autre membre original, le bassiste Danny "Teacher" Meken, était aussi en appui au chant.

Autre membre original et vétéran de Capital Letters, le bassiste JB Brown, était aussi en appui au chant.

Comme cinq membres sur sept, le second chanteur guitariste n'était pas là à la création du groupe, en 1972.

Comme cinq membres sur sept, le second chanteur guitariste n’était pas là à la création du groupe, en 1972.

 

_DSC7175

Danny « Teacher » McKenzie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme pour beaucoup de formations roots, la basse et la batterie jouent un rôle rythmique cruciale.

Comme pour toutes les formations roots, la basse et la batterie jouent un rôle rythmique cruciale. On peut regretter néanmoins des passages dubs un peu trop brefs…

Oragnisé par Arka Productions, le concert n'était pas tout à fait sold out mais bénéficiait d'une superbe ambiance!

Oragnisé par Arka Productions, le concert n’était pas tout à fait sold out mais bénéficiait d’une superbe ambiance!

Poignant témoignage de JB Brown qui nous confiait  après le concert, rentrer à Wolverhampton où aucun travail ne l'attendait. Comme trente ans auparavant, lorsque sortait la tune "Unemployed". Malgré la signature d'un contrat avec le label de Britol, Reggae Archive, la suite de la carrière est incertaine...

Poignant témoignage de Danny McKenzie qui nous confiait en interview, rentrer à Wolverhampton où aucun travail fixe ne l’attendait de retour de deux brefs shows en France. Une triste réalité sociale qui n’a guère évolué depuis trente ans, lorsque sortait la tune « Unemployed ». Malgré la signature d’un contrat avec le label de Bristol, Reggae Archive, la suite de la carrière du groupe reste pleine d’incertitudes…

Capital Letters plays « Run, run, run » ici : 

Capital Letters plays « Smoking my ganja » ici : 

Reportage : Musical Echoes (Photos/vidéos : Tom Tsoham, textes/mise en forme : Emmanuel). 

Retrouvez le reportage audio/interview de Capital Letters par Killers without fillers ici :  http://killerswithoutfillers.wordpress.com/2014/06/08/5-minutes-avec-capital-letters/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Un concert roots UK en lettres capitales au New Morning!

  1. Pingback: 5 minutes avec Capital Letters | killers without fillers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s