Brain Damage-Vibronics, Jah Shaka-BBJ et Barrington Levy au copieux menu du week-end!

Il y a des week-ends comme ça où l’actualité musicale s’affole, c’est le cas de celui qui vient. Parfois les événements se chevauchent, forçant à des choix douloureux. Mais en ce début avril, les programmateurs et le hasard ont bien fait les choses puisque trois soirées majeures sont proposées aux fans de reggae/dub et se succèdent vendredi, samedi et dimanche. Demandez le (lourd) programme de ce marathon du bon son! 

Jah Shaka, le pape de la culture sound system fait son retour au Trabendo ce week-end. Photo : Tsoham.

Jah Shaka, le « pape » de la culture sound system fait son retour au Trabendo ce week-end. Photo : Tsoham.

 

Vendredi 4 avril : Brain Damage meets Vibronics à La Pêche de Monteuil (93).

La dernier passage de Brain Damage meets Vibronics remonte en novembre où ils avaient fait sensation au Télérama Dub Festival #11. Photo: ME.

La dernier passage parisien de Brain Damage meets Vibronics remonte à novembre 2013 où ils avaient fait sensation au Télérama Dub Festival #11. Photo: ME.

On commence par le commencement et un concert immanquable dès ce vendredi du côté de Montreuil, pas loin, au bout de la ligne 9 pour être précis.
Là-bas, vous avez rendez-vous avec la crème de la scène dub actuelle : le top du dub UK (Vibronics from Leicester) rencontre le top du dub français (Brain Damage de Saint-Etienne). L’alchimie est au rendez-vous et l’association des deux sorciers que sont Martin Nathan et Steve Vibronics a déjà bien fait étincelles musicales depuis le début de la tournée consécutive à la sortie de l’album Empire Soldiers.

Certains se souviennent peut-être de leur performance lors du dernier Télérama Dub Festival où les deux sorciers et leurs chanteurs Madu Messenger et Parvez avaient proposé le show le plus abouti du week-end. C’était le début de leur tournée commune et il fort à parier que depuis, leur complicité musicale s’est encore accrue. Ce qui laisse présager du meilleur dans cette petite salle chaleureuse qu’est La Pêche. 

Concrètement, le son de cette création tape fort. Du stepper pur et dur mais pas prévisible ni linéaire pour un sous. C’est sec, net, précis, parfois renversant d’autant que Brain Damage se fait un malin de remixer live and direct les riddims déjà balèzes construits et lancés par son homologue anglais. Madu Messenger et Pervez, tous les deux dotés de voix poignantes, assurent la partie micro sur certains titres et ne font pas semblants d’être là. C’est donc toute une équipe qui porte ce beau projet historico-musical pour une création bénie des dieux du dub!
En première partie, Anti-Bypass du crew lyonnais Dub Addict devrait aisément commencer à faire trembler les murs avec du mix live hérité de la vieille école jamaicaine des origines. Wicked !

* Brain Damage meets Vibronics, vendredi 4 avril, à partir de 20h30 à La Pêche, 16 rue Pépin, Montreuil (93). 10,8 ou 6 €. 
Plus d’infos ici : http://www.lapechecafe.com/events/brain-damage-vs-vibronics-anti-bypass-dub-addict-crew/

Samedi 5 avril : Jah Shaka meets Blackboard Jungle (Paris Dub Station #44) au Trabendo.

C’est un classique indémodable, notamment depuis que les soirées Dub Station ont investi la capitale. Une collaboration de longue date entre l’un des plus actifs et plus roots des sound systems français, Blackboard Jungle et la référence internationale du genre, Mister Jah Shaka.  L’un comme l’autre ne sont pas rares lors de ces rendez-vous nocturnes mais leur association fait des toujours des étincelles depuis les premières dances partagées il y a plus de dix ans. Cultivant un même amour du roots et du reggae/dub militant, les Français et le Londonien se partageaient déjà l’affiche de Dub Station #8. Depuis les deux sound systems se sont habitués à jouer ensemble et à utiliser la même sono qui devrait être réglée au poil dans la nuit de samedi à dimanche.

Jah Shaka, au micro. Photo: Tsoham.

Jah Shaka, au micro. Photo: Tsoham.

Les sessions de Jah Shaka comme celles de Blackboard font la part belle aux productions conscientes dont les versions peuvent être prolongées et  retravaillées dans différents styles pour prolonger le plaisir du même riddim au maximum. Et alors que les sessions françaises de Shaka varient peu ces dernières années, des fresh tunes devraient  être jouées quand on sait que son fils, Young Warrior, également producteur et soundman, vient de sortir pas moins de quatre LPs en collaboration avec différents chanteurs et dub maker sur le label du papa, Jah Shaka Music. (le détail ici : http://www.culturedub.com/blog/young-warrior-4-brand-new-albums-jah-shaka-music/).

Quant à Blackboard, qui fête cette année ses vingt ans d’activisme musical, il fait son retour au Trabendo moins de deux mois après avoir enflammé la précédente Dub Station en compagnie des Anglais de Jah Youth. Il est fort à parier que Nico et MC Oliva joueront aussi quelques nouveautés, eux qui viennent de sortir deux nouveaux LPs showcase sur leur label, avec les Rockers Disciples pour la musique, et les Reality Souljahs et Roberto Sanchez au chant. (le détail ici : https://musicalechoes.wordpress.com/2014/03/14/chronique-blackboard-jungle-showcases-vol-1-2/). L’occasion est donc trop belle de tester certains de ces nouveaux titres sur la puissante sono normande et de guetter la réaction Mighty Zulu Warrior qui pourrait bien les jouer à son tour?

* Jah Shaka meets Blackboard Jungle (Dub Station #44), samedi 5 avril (23h-06h) au Trabendo, parc de la Villette, 211 avenue Jean-Jaurès, Paris 19e. 22 € en préventes.
Plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/1410814822508644/

Dimanche 6 avril : Barrington Levy, Chronixx, Dre Island et Kelissa à La Cigale.

Changement de registre le lendemain où mine de rien, c’est un concert reggae marathon de quatre heures qui est programmé dimanche soir dans la belle salle de La Cigale. Au programme, de nombreux talents introduits par trois jeunes artistes (Ilements, Scars et Mardjenal) en première partie. C’est ensuite la nouvelle scène « revival » jamaïcaine qui prendra le relais avec la jolie voix de Kelissa et le flow positif de Dre Island. Autre jeune rasta en verve, Chronixx est annoncé comme la « star montante de new roots » avec quelques hits à son actif dont « Behind Curtain ». Le talent vocal est incontestable et son flow fluide mais en studio, la musique qui le soutient est vraiment légère, pour ne pas dire mièvre ou insipide… Rien à voir avec l’âge d’or du new roots il y a dix-quinze ans et sa ribambelle de riddims tonitruants. Heureusement, en concert et accompagné par un vrai band, on devra avoir le droit à de vrais arrangements!

Barrington Levy, à Londres, il y a trente ans. Photo : David Corio.

Barrington Levy, à Londres, il y a trente ans. Photo : David Corio.

En parlant de riddims tonitruants, la star de la soirée, en a chevauché un paquet depuis le début des années 1980, voire un peu avant. Barrington Levy a percé très jeune à l’époque de la transition entre roots et dancehall (roots), puis du rub-a-dub. Ses hits comme « Here I come », « Poor Man Style », « Murderer » ou « Black Roses » sont immortels et font danser même les plus réfractaires au reggae music ! Le chanteur, qui fêtera ses 50 ans à la fin du mois, n’a plus la voix poignante de sa jeunesse lorsqu’il faisait le bonheur des plus gros labels de Kingston et qu’il travaillait avec Scientist ou King Tubby’s, mais son énergie et son talent restent intacts en live où l’homme aime entretenir sa légende. Parfois inégal dans les festivals, le « Mellow canary » donne de sa personne dans les concerts où il est le roi de l’affiche. On l’attend donc de pied ferme. D’avantage pour reprendre ses standards que pour écouter ses derniers efforts américains où il lui arrive de mêler sa voix aux rythmiques du (mauvais) rap U.S… Reste que le Monsieur qui a connu le succès dans un peu près tous les styles de reggae a cette faculté à s’adapter et de mettre le feu à une salle en l’espace d’une minute chrono. Ceux qui l’ont vu il y a dix ans, en janvier 2004, à l’Elysée Montmartre, s’en souviennent sûrement encore!

Barrington Levy, Chronixx, Dre Island et Kelissa + première partie, dimanche 6 avril (18h30-22h30) à La Cigale, 120 bd Rochechouart, Paris 18e. 33 € en préventes. Plus d’infos ici : https://www.facebook.com/events/408159982649045/?fref=ts

Ecoutez « Juggling Soldier », « Shaka tune » de Barrington Levy ici : https://www.youtube.com/watch?v=3PVsQIqE_Ew&feature=kp

Musical Echoes.

POUR ALLER PLUS LOIN : 

(Re)lisez l’interview accordée par Martin Nathan (Brain Damage) en octobre 2013 ici : https://musicalechoes.wordpress.com/2013/10/04/martin-nathan-brain-damage-avec-vibronics-la-rencontre-de-deux-ecoles-de-dub/

(Re)lisez la chronique de Empire Soldiers (Brain Damage meets Vibronics) ici : https://musicalechoes.wordpress.com/2013/10/14/chronique-empire-soldiers-de-brain-damage-meets-vibronics/

Regardez deux extraits vidéo du concert de Brain Damage meets Vibronics lors du Télérama Dub Festival #11 ici (« Youth to war »):
https://www.youtube.com/watch?v=-rn5hUZPOBk et ici (« Sufferation »): https://www.youtube.com/watch?v=6kuadpNCfsQ#t=32

(Re)lisez l’interview accordée par MC Oliva (Blackboard Jungle) en février 2014 ici :
https://musicalechoes.wordpress.com/2014/02/07/mc-oliva-blackboard-jungle-notre-premiere-grosse-session-cetait-a-paris-avec-jah-shaka/

(Re)lisez la chronique des deux derniers LPs Blackboard Jungle Showcase 1 & 2 ici : https://musicalechoes.wordpress.com/2014/03/14/chronique-blackboard-jungle-showcases-vol-1-2/

Ecoutez un mix superbe  (72 min) des premières productions de Barrington Levy ici : https://soundcloud.com/godsconnect/barrington-levy-the-early

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Brain Damage-Vibronics, Jah Shaka-BBJ et Barrington Levy au copieux menu du week-end!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s