Dub Station Corner : Titans UK et légendes jamaïcaines à Bagnols!

Nous y sommes ou presque! Dans moins de deux semaines, Le Reggae Garance Festival sera de retour à Bagnols-sur-Cèze (Gard)  pour quatre jours de reggae music non stop (du 24 au 27 juillet inclus). Pour cette 22e édition, la 4e seulement dans le Sud sous le logo Garance, la programmation est encore prolifique avec les plus grands noms du reggae jamaïcain et international : Sizzla, Steel Pulse, Lee Perry, Michael Rose, Ky-Mani Marley…
Un événement désormais bien rodé dont la formule repose en partie sur le site magnifique, en bordure de rivière et le soleil généreux qui va avec. Musicalement,  le festival se divise entre une scène live devenue presque trop big et un Dub Station Corner dédié aux sound systems qui attire lui aussi de plus en plus de monde. Avant de partir pour le « Zion » du Gard rhodanien, Musical Echoes passe en revue la « prog »de sa scène sound system!

La "dance" entre les scoops et sous les abres du parc Arthur-Rimbault : le pied! Crédit : Musical Echoes 2012.

La « dance » sous les grands arbres du parc Arthur-Rimbaud : le pied! Crédit : Musical Echoes 2012.

C’est un appel à la danse! Le signal que les choses se mettent en place. Un son de basse qui vrombit au loin. Rond et généreux, il exhorte immanquablement les festivaliers à gagner le parc Arthur-Rimbaud. A chaque début de soirée, c’est au Dub Station Corner qu’on se presse en premier. Cet immense dancefloor  à ciel ouvert, sous le soleil déclinant d’abord, la lune et les étoiles ensuite. Cernés de toutes parts par des enceintes surpuissantes (24 scoops au total pour 60 KWh) mais bien réglées, artistes et public (sélectas, opérateurs, MC’s et chanteurs) sont au même niveau : au sol! Quelques mètres à peine les séparent et plus qu’ailleurs, les premiers ont besoin du second. La réaction de la foule influencera le choix des sélections, sa réactivité et sa propension à « skanker » déterminera le tempo. Le sound system est bien l’endroit idéal pour communier avec la musique, se lâcher complètement et tout oublier. Il est l’essence même du reggae par son aspect participatif et rassembleur. Ici, les différences sont nivelées, les barrières tombent et chacun est libre de ressentir et d’exprimer la vibe comme il l’entend. Are you ready to skanking all night long?

Le premier soir, mercredi 24 juillet, est aussi le plus chargé des quatre puisqu’il est entièrement dédié au sound system avec deux espaces bien distincts. Au Dub Station Corner, Chinese Man sound system aura la lourde tâche de faire taire tous ceux qui voient leur présence dans un festival reggae comme une faute de goût. Les trois DJs marseillais, plus enclins aux sonorités hip hop, sont en tout cas la preuve d’une ouverture musicale à d’autres genres. A suivre donc…
Ensuite, un bon vieux clash à l’ancienne devrait de toute façon mettre tout le monde d’accord. Soul Stereo qui figure parmi les sounds français les plus expérimentés se frottera au légendaire jamaïcain Killamanjaro, fondé en 1969.  Après leur défaite honorable mais incontestable l’an dernier, face à Downbeat the Ruler et ses dubplates improbables (ainsi que Bunny Lee en personne dans ses bagages!), les Parisiens n’apparaissent pas favoris mais devraient vendre chèrement leur peau.

Dans le même temps, c’est un choc titanesque que propose la Lion’s Arena. Une rencontre au sommet qui réunit deux mastodontes du dub anglais : Iration Steppas (Leeds) et King Earthquake (Birmingham) avec leurs monstrueuses sonos respectives. Dans un style ultra stepper et warrior, les sélections de Mark Iration comme celles d’Errol Arawak comptent toujours parmi les plus dévastatrices du royaume et devraient faire « skanker » les dubbers une bonne partie de la nuit. Certains se souviennent peut-être de la prestation monumentale d’Iration Steppas en 2011 au Dub Station Corner. Enchaînant ses meilleures dubplates (dont l’inégalée « Mot » de 1994),  the « Vangard of dub » avait même (bien involontairement) crée un début d’émeute entre festivaliers et services de sécurité lorsque le son s’est brutalement arrêté à 3 heures du matin… Pour animer le tout au micro, Brother Culture, MC survitaminé, devrait parfaitement faire l’affaire. Cette rencontre musicale est sans doute l’événement number one du festival à condition bien sûr d’apprécier le stepper pur et dur voire technoïde made in England !

King Jammy de retour après son annulation malheureuse l’an dernier

Ce sera assurément plus calme le lendemain, jeudi 25 juillet, mais pas moins intéressant avec Blackboard Jungle, sound-system résident du Dub Corner qui sonorise l’ensemble avec sa sono gigantesque et encore complétée l’année dernière ainsi qu’Unitone Soundimensional,  un sound anglais trop rare basé à Leeds. En tête d’affiche, ce n’est rien de moins que Channel One, Mikey Dread et le MC Ras Kayleb au micro qui feront « skanker » les massives. Leur passage au même endroit pour la Dub Academy en ouverture du Jah Sound édition 2006, en compagnie de Jah Tubby’s et Iration Steppas, reste un grand moment de l’ancien festival de reggae de Bagnols-sur-Cèze. Plus récemment, le sound londonien, 34 ans d’activisme tout de même, avait enflammé le Trabendo l’hiver dernier pour la Paris Dub Station #38 (voir ici : https://musicalechoes.wordpress.com/2013/02/07/une-nuit-entiere-avec-channel-one-uk-pour-la-dub-station-38/).

Comme les années précédentes, Blackboard Jungle sonorise le Dub Station Corner avec sa sono artisanale. Ici, Prince Jamo, l'an dernier. Crédit : Musical Echoes 2012.

Comme les années précédentes, Blackboard Jungle sonorise le Dub Station Corner avec sa sono artisanale. Ici, Prince Jamo, l’an dernier. Crédit : Musical Echoes 2012.

Rien ne va s’arranger pour les jambes vendredi 26 juillet avec un line-up extrêmement chargé. Blackboard Jungle remet ça comme tous les soirs, cette fois accompagné des Anglais Reality Souljahs et d’une jolie triplette pleine de talent et d’énergie au micro : le Nigérian Afrikan Simba et les Anglais Dixie Peach et Chritine Miller à la voix de velours.
Changement de style ensuite avec le DJ marseillais T.i.T dont les sets gagnent à être mieux connus tant ils s’éloignent des standards du genre. Plutôt branché transe et acidcore au début de sa carrière, le compositeur en a gardé un goût prononcé pour l’expérimentation et un dub bien psychédélique. Il devrait faire bien monter l’ambiance pour le moment le plus attendu de la soirée : le grand retour à Bagnols du producteur mythique : King Jammy. Après une première leçon de dub dispensée au Garance en 2011, le père notamment du riddim « Sleng Teng », était de nouveau attendu l’an dernier pour un clash qui promettait d’être massif contre Mad Professor. Des graves soucis de santé l’avaient malheureusement immobilisé à l’hôpital de Marseille pendant le festival… Nul doute qu’après cette défection contrainte, le « king » voudra réapparaître au top de sa forme devant sa console où il mixera en live and direct, fort de plus de 30 ans d’activité musicale! Il sera épaulé dans sa tâche par d’autres vétérans jamaïcains au micro : le deejay Lone Ranger et le grand Johnny Osbourne, auteur d’un nombre incalculable de hits depuis le début des années 80! Un moment rare à ne certainement pas louper.

En activité depuis les années 70, Jah Shaka est le dernier programmé au Dub Station Corner.

En activité depuis les années 70, Jah Shaka est le dernier artiste programmé du festival. Une légende vivante!

La dernière session, samedi 27 juillet, sera dédiée à 100% à la musique consciente, roots ou moderne. Let Jah music play ! Pour la diffuser, les programmateurs ont invité le sound qui monte dans le sud de la France et plus précisément à Montpellier : Salomon Heritage dont les productions du label du même nom font le bonheur des selectas depuis 2009. Au micro, le MC/chanteur anglais Ras Tweed se pose comme l’un des plus talentueux du moment, alliant flow dynamique, diction parfaite et voix chaleureuse! Bref, une belle introduction au « pape » de la culture sound system anglaise : Jah Shaka! Maître incontesté et presque intouchable de la scène londonienne, the « Migthy Zulu Warrior » signera donc son retour après un set (trop?) mystique il y a deux ans. Gageons que le rasta saura renouveler ses sélections et s’adapter aux exigences d’une bonne partie du public qui l’aura certainement déjà vu au moins une fois. Reste que lui donner l’occasion de clôturer une nouvelle fois le festival est plus qu’un signe de respect. C’est un hommage renouvelé à cet artiste fondateur sans lequel toutes les soirées sound system actuelles n’existeraient peut-être pas, y compris le Dub Station Corner!

Musical Echoes.

* Reggae Garance Festival : du 24 au 27 juillet inclus, 17h-3h tous les soirs. Parc Arthur-Rimbaud, Bagnols-su-Cèze, Gard. 35 € la soirée, pass 4 jours à 99 €. Plus d’infos ici : http://www.garancereggaefestival.com/

La programmation sur la scène principale (Main Stage) : 

JEUDI 25 JUILLET: KYMANI MARLEY, INI KAMOZE, KONSHENS, INNER CIRCLE Feat. ADDIS PABLO  « TRIBUTE TO JACOB MILLER », DON CARLOS,  CORNELL CAMPBELL, MO KALAMITY.

VENDREDI 26 JUILLET: DUB INC., STEEL PULSE, BUSY SIGNAL, LLOYD PARKS & WE THE PEOPLE BAND, EVERTON BLENDER, STRANGER COLE , THE TAMLINS, TIWONY.

SAMEDI 27 JUILLET: SIZZLA, MICHAEL ROSE feat. SLY & ROBBIE, ANTHONY B, LEE « SCRATCH » PERRY et OMAR PERRY, JOHN HOLT, NAÂMAN. 

Un résumé vidéo de l’édition 2012 au Dub Station Corner ici : https://www.youtube.com/watch?v=C7ss5rpoyto&feature=player_embedded

Un tune de Ras Tweed (Label : Salomon Heritage) ici : 

Un extrait vidéo d’Iration Steppas (playing King Earthquake) au Dub Station Corner en 2011 ici : 

Une réflexion sur “Dub Station Corner : Titans UK et légendes jamaïcaines à Bagnols!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s