Chronique : « No more vibes to waste » de Fu-Steps

Encore une nouveauté en reggae/dub français et on ne va certainement pas s’en plaindre! Mais plutôt y prêter une oreille attentive et d’autant plus intriguée que ce disque est le tout premier pour Fu-Steps qui signe  No more vibes to waste  sur son label Orcast.

Les vibes que Fu-Steps ne veulent plus gaspiller ne sont pas forcément inconnues de l’amateur de reggae. Et pour cause, le duo originaire de Rouen en a déjà diffusé quelques unes en galettes via leur label Orcast. Dès 2009, ils sortaient en effet le très prometteur maxi Coz we are youth/Politicians en collaboration avec Mighty Cricket. Leur style détonne d’entrée : deux voix au flow original entre reggae et rap sur des riddims digitaux efficaces à défaut d’être très complexes. Très vite, les Anglais les remarquent et une collaboration débute avec… Dougie « Conscious » Wardrop du label de référence Conscious Sound.  Deux singles vont ainsi voir le jour en 7 pouces dont la tuerie Wicked men qui fait son petit carton dans nombre de sounds européens.

« Juggler », le hit qui fait fureur des deux côtés de la Manche

A leur tour, les Ecossais de Mungo’s Hi fi leur proposent bientôt de poser sur l’une des leurs rythmiques (le « Bad from riddim ») pour un autre succès remarqué en Grande-Bretagne. Mais c’est véritablement l’an dernier que leur carrière s’emballe avec la sortie de Juggler sur le label Digikal affilié à Conscious Sound. Sur un riddim digital explosif, les Fu-Steps signent là un hit entraînant qui fait fureur des deux côtés de la Manche. Dans le même temps, quelques maxis continuent à sortir sur leur label.

L’album sorti le 29 octobre dernier est donc la suite logique de cette belle aventure. Il propose 14 tunes (en fait 13 sans la petite intro) pour la plupart inédites.
Le tout est assez homogène et tient bien la route. Surtout, leur musique ne ressemble à aucune autre. Cette façon de chanter  ou toaster en duo sur des riddims reggae est assez unique. Leur identité musicale, à mi chemin entre reggae/dub et hip-hop est ainsi toute trouvée et amène beaucoup de fraîcheur au sein d’un genre qui se renouvelle pourtant sans cesse.

Mixé au Wise Studio de Ris Orangis (91), l’album est en partie digital mais quelques « vrais » instruments (cuivres, guitare et surtout la basse) viennent ajouter une touche live bienvenue à certains morceaux. Les compositions sont efficaces et enlevées et les riddims, même s’ils ne sont pas tous aussi percutants que ceux que Dougie Wardrop a conçus pour leurs 7′, restent  bien tranchants. Certains sont bondissants et joyeux, comme celui du très reggae Holidays, d’autres sont plus sombres et orientés UK dub ou même dancehall voire hip hop comme celui du terrible Time for party. On peut peut-être d’ailleurs regretté que la majeure partie des morceaux ne se termine par un gros dub explosif comme c’est c’est le cas sur Quiet before the storm et Vibes creator sans doute les plus aboutis de l’opus. En tout cas, ce sont les deux seuls qui dépassent  les 5 minutes…

Vibrations positives et festives

Concernant les lyrics, ils alternent entre l’envie de partager des vibrations positives et festives comme sur Come ina di dancehallHolidays ou Time for party et des préoccupations plus « conscientes » tirées de leur expérience de musiciens ou de simples citoyens. Le chant et le flow se mêlent sans cesse et s’entrecoisent habilement pour un résultat bien énergique.

Au final, c’est bien la fraîcheur et l’originalité du projet du Fu-Steps qui séduisent incontestablement et il est dur ne jeter ne serait-ce qu’un morceau de cet album prometteur même si certains finissent par lasser par des compositions un peu trop simplistes. La plupart des titres sont sérieux et certains sont vraiment très réussis : Funky Bomba, Time for party, Vibes creator  ou encore le menaçant Quiet before the Storm… Mais c’est d’abord  l’énergie communicative qui se dégage de l’ensemble du lp qu’on retient.

L’envie est donc pressante de voir le duo défendre son nouveau bébé sur scène, d’autant que ce dernier est accompagné en live par un bassiste et un dj qui remixe le tout en live and direct! Actuellement en tournée avec le lillois Weeding Dub (stepper), Fu-Steps se produira ce vendredi 9 novembre à Bruxelles avec le lyonnais Panda Dub, Reservoir Dub et Gamma Dub pour la grosse soirée On the dub again #5. Il devrait malheureusement falloir patienter jusqu’au début de l’année prochaine pour les voir du côté de Paris… Le temps de bien faire tourner l’album d’ici là!

Musical Echoes.

Un extrait (Time for party) ici:

Un autre extrait (Come ina di dancehall) ici:

Commander l’album sur leur site ici:

www.fu-steps.com

TRACK LISTING

  1. Intro
  2. Warriors
  3. One Life
  4. Come ina di dancehall
  5. Funky Bomba
  6. Quiet before the storm
  7. Holidays
  8. Babylon Soldiers
  9. Warning
  10. Young Boy
  11. Research Subject
  12. Madman
  13. Time for Party
  14. Vibes Creator.

2 réflexions sur “Chronique : « No more vibes to waste » de Fu-Steps

  1. Pingback: Un beau plateau french steppa/dub demain soir à Montreuil | Musical echoes

  2. Pingback: Un beau plateau french steppa/dub ce soir à Montreuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s